Observer les animaux à la Péninsule de Valdès

Pour avoir la chance d’apercevoir des animaux, il faut se rendre dans cette partie de l’Argentine : la Péninsule de Valdes. Baleines, phoques, dauphins, orques, manchots… Mais attention ils ne sont pas là toute l’année ! Alors avant de se faire de fausse joie, regardez la carte qui permet de savoir quelle espèce est présente et à quelle période.

Puerto Madryn : point de chute

Depuis Trelew (là où nous avons atteri et loué une voiture) nous traversons des paysages désertiques, puis tout d’un coup se dessine une grande ville presque sortie de nulle part : c’est Puerto Madryn, la ville la plus proche de la péninsule. Nous réservons 2 nuits dans un appartement airbnb. Ici nous irons juste voir la plage un soir et manger dans un pub.

La Péninsule de Valdès

Depuis Puerto Madryn, il faut compter environ une heure de route pour rejoindre le parc. Ensuite à l’intérieur du parc les distances sont longues et la route est fastidieuse car c’est presque exclusivement de la “gravel road”. Mais lorsqu’on rencontre nos premiers animaux on oublie vite les désagréments.

Premier arrêt : Isla de los Pajaros

Ici on découvre une île où vivent énormément d’oiseaux dont des Cormorans et des flamants roses. Ils sont loin mais grâce aux “jumelles” on peut les observer de plus près.

L’île a également inspiré Saint Exupéry pour le dessin du boa qui mange un éléphant, qu’on retrouve dans le livre “Le Petit Prince”.

Vous le voyez mieux là, l’éléphant avalé par le boa ?

Deuxième arrêt : les manchots

Nous nous arrêtons sur la route, un point non indiqué sur la carte mais signalé par un panneau. Nous faisons bien car c’est le repère des manchots et en plus on peut les observer de très près. Ils sont juste TROP mignon !

Troisième arrêt : Caletas Valdes

Ici c’est le coin des Otaries (ou elephant sea), elles se prélassent sur la plage ou prennent un bain de mer ! Il y en a pleins !  Je ne sais pas si c’est par fainéantise ou si c’est dans leurs mœurs mais beaucoup font quelques pas ou plutôt quelques ondulations, mais ils en font deux et après s’arrêtent. C’est trop marrant. On aime les observer !


De plus, on a la chance de croiser un tatou, trop génial !!! Sauf que le plaisir sera de courte durée car des gosses ont décidé de l’embêter et celui-ci prend vite la fuite… J’ai réussi à prendre une photo mais on était trop dégouté de ne pas pouvoir plus l’observer.

Quatrième arrêt : Punta Norte

A cet endroit se trouve principalement des phoques (et quelques otaries). Il y en a tout le long de la côte ! On ne pensait pas en voir autant. Ça me fait penser à nos plages en France l’été quand elles sont prises d’assauts par les vacanciers. On arrive bien a distinguer les mâles des femelles. Les mâles sont beaucoup plus imposant et portant “une crinière” tel un lion. Aujourd’hui, on comprends mieux le terme “lion de mer”. Encore une fois on apprécie les observer, parfois se chamailler, mais pas trop, juste grogner sur son collègue et montrer les dents. Pas au point de se bagarrer ça serait trop épuisant !

Sur la route il y a quelques miradors plutôt sympathique et on croise des Guanacos.

Très content d’avoir vu tous ces animaux par contre on aurait kiffé être à la saison des orques. Un animal que nous n’avons jamais vu et qui doit être très impressionnant. Le dernier vu sur les côtés était le 27 décembre, une semaine avant notre arrivée.

Punta Tombo et sa colonie de manchot

Il nous faut 2h30 environ pour rejoindre Punta Tombo. Les paysages arides sur la route nous font penser à ceux du Western Australia. Là-bas se trouve une des plus grande colonie de manchot de Magellan (ou pingouin en anglais et espagnol). Il y en a environ 500 000. Ils sont sur ce territoire de septembre à avril, le reste de l’année ils migrent vers la côte central du brésil.

Un chemin de 3km (aller/retour) délimité nous permet de nous approcher au plus près de leur habitat sans pour autant les embêter. Mais s’ils le souhaitent ils peuvent traverser le sentier, ils ont la priorité ! D’ailleurs l’un d’eux, se rapproche très près de nous, nous observe puis s’en va. Nous avons interdiction de les toucher ou de les nourrir (normal!). Franchement ils sont tranquilles et ils ont l’air de vivre une vie de pacha. Certains font la sieste pendant que d’autres vont bronzer sur la plage ou se baignent. D’ailleurs on les observe nager, ils sont plus agiles et rapides sous l’eau que sur la terre ferme. Mais même si leur marche de pingouin nous font marrer ils ne sont pas si lents. Une chose est sûr c’est qu’ils nous font craquer ! Et il y en a PARTOUT ! On voit même pleins de bébés manchots qu’on reconnaît grâce à leur duvet gris, certains pousse des petits cries tout choupi. En parlant de cri, celui de certain adulte est similaire à celui de Chewbaca !

Le cadre est également superbe, on comprend mieux pourquoi ils ont choisi ce spot. Il est aussi squatter par des Guanacos et Nandous (sorte d’autruches ou émeus).

Avant de venir je me demandais si ça valait vraiment le coup vu qu’on avait déjà vu des manchots la veille. Et bien franchement oui ! C’était génial de voir autant de ces animaux en une seule fois ! Je crois qu’on a eu notre cota pour toute la vie. Même si clairement j’espère en revoir un jour ! Ils sont vraiment trop mignons ! Et les lieux sont supers jolis.

Trelew

Après notre dose de mignonnerie nous rejoignons Trelew pour passer la nuit. Le lendemain nous avons notre bus à 17h30. On décide d’aller jeter un œil au musée de paléontologie. Sympa mais rapide.

Sur la route, un dinosaure ! C’est une reproduction du plus gros dinosaure jamais découvert.

C’est ainsi que ce termine cette première partie du voyage, nous disons au-revoir à la Patagonie qui nous a tant émerveillé ! Nous prenons un bus pour 20h de route direction Buenos Aires. (On mettra finalement 25h, à cause d’une panne qui nous aura bloqué dans le désert pendant 5h en pleine nuit!).

Courte vidéo pour un petit aperçu :

Infos tarif :

Parc national Péninsule de Valdès : 13€/ personne + 2€ (taxe voiture)
Punta Tombo : 8€
Musée de paléontologie à Telew : 7€

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 comments