Le Victoria : Melbourne et ses alentours

Peu étendu, le Victoria possède tout de même de nombreux atouts : des parcs aux sublimes paysages avec une faune omniprésente, la célèbre « Great Ocean road » et un grand centre Urbain, Melbourne, classé dans le top 5 mondiale des villes où il fait bon vivre.

Raymond Island

C’est une petite île situé dans les lacs Gippsland, qui se trouve à seulement 200 mètres de la ville de Paynesville. On peut la rejoindre en ferry (gratuit pour les piétons). C’est donc à pied que nous partons à la découverte de cette île dont la particularité est d’accueillir de nombreux Koalas. On peut même suivre la « koala track », un petit sentier pour découvrir ces animaux. Et effectivement nous en voyons une belle ribambelle ! La plupart dorment en hauteur dans les arbres, mais on arrive à en voir certain un peu plus « actif ».  Nous rencontrons également pleins d’oiseaux : kookaburras, cacatoès, perroquets… ils sont magnifiques ! Si vous souhaitez voir des koalas, c’est l’endroit idéal, vous en verrez à coup sûr !

Pour la petite anecdote, un panneau explicatif nous apprend que le grognement du Koala ressemble à celui du cochon. Nous sommes dubitatif sur le coup… Mais le soir même, installé dans un free camp avec un couple de Suisse que nous venons de rencontrer nous entendons un très fort grognement. Qu’est ce donc? C’est tout simplement un Koala dans l’arbre dans d’à coté qui fait du bruit et nous confirmons ça ressemble bien à celui du cochon !

 

Wilsons Promotory National Park

Surnommé le « Prom » ce parc possède d’immense étendues de Bush, de superbe plages et paysages côtiers. Nous commençons l’exploration de celui-ci par l’ascension du Mont Oberon (6,8km). La marche en elle-même n’a vraiment rien d’exceptionnelle, mais arrivé en haut, la vue est remarquable ! Nous avons juste le temps de contempler et prendre quelques photos qu’il se met à grêler ! (une journée où le temps est changeant, entre soleil, pluie et maintenant grêle !).


Ensuite, une autre randonnée nous fait de l’œil « Tidal Overlook circuit » que nous combinons avec quelques détours « Squeaky beach », « Pillar Point » … (environ 8 km). Nous passons à travers une forêt, longeons une plage, observons de jolie point de vue et nous rencontrons même notre premier wombat ! Il mange tranquillement et ne nous prête aucune attention. Une jolie randonnée !

Le lendemain nous décidons d’explorer encore un peu le parc avec une courte ascension du Mont Bishop combinée avec la randonnée « Lilly Pilly Circuit » (8km). Nous traversons une forêt dont une partie un peu Jurassienne. La vue depuis le Mont Bishop est également magnifique.
Ce parc vaut la peine d’être visité et s’il fait beau on peu même se baigner !

 

Philip Island

Une île (accessible via un pont) réputé pour son Grand Prix moto et pour ses manchots visibles en début et fin de journée car leur nid ce trouve sur une des plages. Des gradins sont aménagés sur la plage pour assister à ce « spectacle ». L’attraction est payante (ils ont réussi à transformer un phénomène naturel en business), nous décidons de faire l’impasse car nous avons un autre plan gratuit à St Kilda (encadré par des bénévoles). On se rend quand même sur l’île pour voir ce qu’elle a d’autre à offrir. Direction au sud-ouest sur la pointe de l’île pour observer un groupe de gros rochers nommés « Nobbies ». Derrière, se trouve la plus importante colonie de phoques à fourrure d’Australie, mais ils sont trop loin pour les apercevoir (longue vue disponible, ou possible de se rapprocher grâce à un tour). Nous visitons les lieux en suivant un chemin et nous ne sommes pas déçu. La mer agité se jette sur les falaises sombres qui contraste avec les verts pâturages tapissés de fleurs colorées. Nous avons la chance de voir un petit manchot dans son nid ! Tellement mignon !

Plus tard, nous nous arrêtons au « Pyramid Rock Lookout », pour découvrir, comme son nom l’indique une falaise en forme de pyramide.


Nous entamons ensuite une marche à la plage de Cape Woolamai, qui nous mène sur le chemin « The Woodland Track » et continue via « Quarry Track » où nous croisons plusieurs Walabies. Nous rejoignons une autre plage, la marée est plutôt haute, pour certain passage nous devons bien calculer notre coup par rapport à la vague pour ne pas être tremper. Sur cette même plage nous tombons nez à nez avec un phoque à fourrure qui lézarde sur le sable. Il nous observe un moment, hésitant, puis plonge dans l’océan. Ces petites rencontres avec les animaux sont courtes mais nous font à chaque fois plaisir. Pour ça l’Australie c’est vraiment le pied !

Melbourne

Capitale de l’État du Victoria, Melbourne est réputé pour sa culture et sa gastronomie. Deuxième plus grande ville d’Australie (4,8 million d’habitants) nous n’avons entendu que du bien de celle-ci et elle est classé dans le top trois des villes du monde où il fait bon vivre. On apprécie Melbourne mais à ce moment là du voyage on étouffe entouré de ses buildings et on avait qu’une hâte s’est prendre la route pour découvrir le côté nature de la Tasmanie et le côté sauvage de l’Ouest. De notre point de vue, plus qu’une ville à visiter, Melbourne est une « ville à vivre ».
Durant notre séjour, le temps est particulier, nous passons régulièrement d’un soleil resplendissant et brûlant à une pluie torrentielle et vent glacé.

Le centre ville

Un centre ville très dynamique qui compte plusieurs quartiers. Même si les grandes villes sont parfois un peu étouffante, nous avons apprécié nous balader dans les rues de Melbourne.

Fédération square, une des places centrale de la ville.

China Town, où nous y avons mangé deux fois.

Queen Victoria Market, un marché qui a plus de 130 ans. Celui-ci est immense et les halles aux viandes, fromages et poissons donnent envie. Compte tenu de sa réputation nous nous attendions à un lieu un peu plus “charmant”.

Les Docklands, quartier portuaire où nous mangeons une glace au kiosque “limoneto” (Nous recommandons particulièrement celle à la pistache). 

L’architecture et les rues de Melbourne en vrac :

Les musées

Ian Porter centre : peinture, sculpture, photographie, art décoratif…
National Gallery of Victoria : œuvres d’art internationales de l’Antiquité à nos jours.
Koorie Heritage Trust : un centre culturel consacré à la culture aborigène.
Melbourne Museum : beaucoup de sujet traité dont une partie sur les dinosaures, les animaux, l’art aborigènes, une reconstitution des ruelles des années 1800, une expo sur le cerveau et comportement humain. $15/personne.

Le street art

Melbourne fait partie des 5 premières villes du monde en matière d’art de rue. Nous avons pu le découvrir à travers certaines rues comme : Hosier Lane, AC/DC Lane (et alentours) ou en tombant dessus par hasard.

Saint Kilda

Une petite banlieue côtière où on trouve le parc d’attraction rétro Luna Park, une mignonne rue piétonne et une promenade sur l’esplanade qui borde la plage.

Au bout du ponton chaque soir on peut rencontrer les manchots qui rentrent chez eux, dans leur nid placé sous les gros rochers. A la période où nous y sommes (fin novembre) le meilleur moment pour les observer et entre 20h et 22h. Sur place une bénévole est présente pour que tout se passe bien, il est interdit de les toucher et d’utiliser le flash sous peine de les éblouir et de faire mal à leur yeux. On ne s’attendait pas à en voir autant, certains peu timides passent à 50 centimètres de nous pendant que d’autre bien droit sur leurs rochers poussent des cris étranges. C’est surprenant de se dire que ces manchots d’environ 30 centimètres habitent en masse à seulement quelques kilomètres d’une mégalopole.
Les photos sont toutes ratés, mais peu importe le souvenir de cette rencontre est bel et bien présent.

Brighton Beach

Une plage de la banlieue de Melbourne, connu pour ses « bathing boxes ». Des petites cabanes de plage toutes colorés qui apportent de la gaieté au paysage. Certaines ont des dessins plutôt sympas. Ces cabanes qui contrastent avec les buildings en arrière-plan représentent bien les grandes villes d’Australie : après le tumulte et l’énergie abondant de la ville, vient la relaxation et la cool attitude des côtes.

Williamstown

Une autre banlieue côtière calme et reposante. En revanche le weekend elle est pris d’assaut par les habitants de Melbourne. C’est ici que nous avons dormi lors de notre séjour, en face du club de croquet : rues tranquille, douche chaude gratuite et fermée sur la plage et un accès direct en train dans le centre ville de Melbourne.


Melbourne est aussi le point de départ en Ferry pour rejoindre la Tasmanie, où nous passerons 3 semaines. Au retour, l’état du Victoria ne sera pas terminé, Il nous restera la traversée de la mythique ” Great Ocean road “.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *