La Great Ocean Road

Une route côtière de 243 kilomètres longeant l’état du Victoria, construite entre 1919 et 1932. Elle est réputé comme étant une des routes les plus grandioses d’Australie.

Voici nos principaux arrêts pendant 3 jours :

⇒ Torquay, c’est la porte d’entrée de la Great Ocean road et la capitale du surf en Australie. Ici le surf est une religion (comme beaucoup d’autres villes côtières d’Australie) mais c’est aussi ici que les célèbres marques de surf Quicksilver et Rip Curl sont nées. D’ailleurs dans la villes il y a une multitude de magasin de marque de surf dont le « outlet factory » Rip curl où l’on peut faire de bonnes affaires.
On tombe sur un jour de marché placé face à la mer et surplombé par des hauts pins dans une ambiance conviviale et relaxante. Encore une ville qui baigne dans une atmosphère relaxante, comme on aime !

⇒ Bells Beach, célèbre grâce au film Point Break (c’est la plage de la scène finale) mais c’est aussi ici que se déroule chaque année à Pâques le Rip Curl Pro, championnat du monde de surf.

⇒ Point Addis, qui offre de jolie point de vue et une courte balade la “Koorie Cultural Walk“.

 

Nous traversons la petite ville de Anglesea où nous ferons un court arrêt sur la plage et jusqu’au Point Roadknight. Nous continuons notre route qui longe la côte et nous expose des panoramas sur l’océan. Nous pénétrons dans la cité balnéaire de Lorne pour un nouvel arrêt.

 

⇒ Eskrine Falls, une chute d’eau que l’on peut contempler d’en haut comme d’en bas à l’intérieur d’une forêt humide.

 

Après cette petite balade, nous traversons Apollo Bay qui nous paraît agréable puis nous continuons de parcourir les routes, cette fois on s’enfonce dans un paysage plus dense, entouré de hauts arbres. Cette forêt fait parti du Great Otway National Park où nous apercevons 2 koalas (repéré grâce aux autres touristes qui se sont arrêtés pour les prendre en photo). Nous nous arrêtons au Cape Otway pour une balade. Puis nous continuons la route, d’abord dans une forêt où dépasse des grandes fougères puis à travers des pâturages de campagne où broute de nombreuses vaches.

 

⇒ Walk Victoria’s Icon lookout, un sentier nous porte  à un premier aperçu au loin des twelves apostles.

⇒ Gibson Steps, des escaliers nous menant à Gibson Beach nous permettant de découvrir la première falaise de calcaire.

⇒ Les Twelves Apostles dit les douze apôtres sont des amas rocheux qui culminent à plus de 45 mètres au dessus du niveau de la mer. Ils sont dressés dans l’océan et ont été formé par l’érosion. Ces falaises en calcaires tendres et fragiles sont en perpétuelle évolution, les éléments continuent à éroder les piliers à une vitesse d’environ 2 centimètres par an. Le paysage que nous voyons aujourd’hui n’est pas le même qu’il y a 40 ans et ne sera pas le même dans les futures prochaines années. En tout cas, la vue est extraordinaire, on reste un moment à observer ces 12 apôtres ou plutôt les 8 restant. (Le dernier s’est écroulé en 2005 et qui sait peut être un nouveau se formera au fil du temps). A ce point il y a énormément de monde, heureusement le lieu est assez grand pour éviter de se marcher sur les pâtes et contempler presque tranquillement.

⇒ Un Lieu sans nom, que auxboubousdumonde nous conseil pour observer plus tranquillement le coucher du soleil. Et merci à eux car le lieu est parfait ! Nous avançons sur une des falaises où les bords ont été creusé ce qui fait que nous sommes sur un gros bout de terre long d’une vingtaine de mètre et large de 4 mètres, entouré d’océan. Et là, on se sent juste tout petit et en admiration devant un tel spectacle. On boit notre bière en guise d’apéro, on écoute le sifflement du vent, on contemple le coucher du soleil et les majestueuses falaises. Et les vagues ! On entend leur son, on ressent leur puissance et on observe leur détermination à creuser la base des falaises, créant peu à peu un nouvel apôtre (Qui sait!). Un superbe moment.

⇒ Autres lieux sans noms. Entre les points touristiques on va quand jeter un coup d’oeil sur des chemins de terre. Et nous ne sommes pas déçu. Encore une fois nous sommes seul à profiter des lieux.  (La différence de ciel est flagrante, c’est parce que la première photo à été prise tôt le matin. Et la deuxième en début d’après midi).

⇒ Lord ard Gorge, une courte marche nous attend pour découvrir The Razorback et The island Archway, qui a perdu son arche en 2009. Nous descendons ensuite sur la plage de Loch ard Gorge qui porte son nom à cause du naufrage du Loch Ard qui a fait seulement deux survivants sur les 46 personnes à bord. Quand nous arrivons sur la plage nous sommes presque seuls (avec trois autres personnes), on s’imagine la scène de leur naufrage (plus haut on peut lire leur histoire sur une plaque). À savoir aussi, qu’en a peine 40 ans plus de 80 navires se sont échoués le long de cette bande côtière entre le Cap Otway et Port Fairy. Sur la plage on essaie de graver dans la roche calcaire et on se rend compte qu’elle est très meuble. La simple clé de notre van nous permet de graver.

⇒ Mutton Bird Island, où une balade d’environ une heure nous attend pour explorer les environs et points de vues. Premier arrêt à la plage de Sherbrooke Estuary, puis au point de vue Broken Head. Et pour finir le Mutton Bird Island, c’est non loin d’ici que le navire Loch Ard échoua.

⇒ The Arch, une arche de calcaire.

⇒ London Bridge, qui a perdu son pont avec le temps. Pour l’anecdote, le pont s’est écroulé alors que deux personnes étaient de l’autre côté. Ils ont été secouru par hélicoptère quelques heures après.

⇒ The Grotto, une sorte de grotte ouverte sur l’océan. Lorsqu’on y est tous les bruits environnant : les vagues, le vent sont totalement éteint. Il n’y a que le silence.

⇒ Bay of Martyrs, qui nous mènent également à Halladale point.

⇒ Bay of Islands.

 

La Great Ocean Road se termine vers Warrnamboll. Non loin de cette célèbre route nous faisons un dernier arrêt dans le Victoria : à Port Fairy. Nous nous baladons dans le Griffith island, jusqu’au phare où vivent une colonie de « shearwater » des Puffins, une sorte de mi oiseau mi manchot. On ne verra que leur terrier.


La great Ocean road nous aura vraiment ébloui pendant 3 jours. Surtout le passage des falaises de calcaire. Nous continuons notre chemin en direction d’un nouvel état : le South Australia

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 comments