Canberra et Tidbinbilla National Park (Australian Capital Territory)

L’Australian Capital Territory est le plus petit territoire du pays, il a été créé pour accueillir la Capitale de l’Australie : Canberra. La construction de celle-ci commença en 1913, dans le but de cesser les « affrontements » entre Sydney et Melbourne qui se battaient pour obtenir le privilège d’être choisi comme capital. C’est pourquoi une ville neutre fut bâtit. Canberra fut officiellement la Capitale le 9 mai 1927.

Canberra

Au premier abord Canberra nous fait plus penser à une cité administrative avec ses bâtiments démocratiques et administratifs, ses rues linéaires, neuves et propres. Mais celle-ci ne se limite pas qu’à ça : elle est idéale pour les amateurs de musée.

Les institutions

Old Parliament House

Nous tombons un peu par hasard devant l’ancien parlement, et décidons donc d’aller voir de plus près. Ce bâtiment à été le siège du Parlement Australien de 1927 à 1988, en tant que siège temporaire, en attendant qu’un plus gros bâtiment soit construit. Aujourd’hui nous pouvons le visiter comme un musée, certaines pièces sont restées intacte ou avec une mise en situation d’époque, d’autres parties sont consacrées à des expositions ou des informations diverses sur l’histoire du pays. Il sert également à accueillir des conférences ou des concerts.

Entrée $2/ personne

Le parlement

Il a été inauguré en 1988 et a nécessité un budget de 1,1 milliard de dollars ! Rien qu’ça ! Et il est possible de le visiter gratuitement, alors pourquoi s’en priver !

Les ambassades

À bord de notre van, nous sillonnons le quartier des ambassades afin de repérer les plus jolies et de deviner quel bâtiment appartient à quel pays, car certaine ont une architecture en harmonie avec leur culture. Nos préférés en image : l’Inde et la Nouvelle Guinée.

Les musées

National Museum of Australia

Ce musée à l’architecture extérieure originale est composé de plusieurs parties : l’art aborigène, l’histoire et l’évolution de l’environnement d’Australie. Il y également des expositions temporaires payantes.
Encore une fois, nous remarquons l’omniprésence de l’art Aborigène et de leur culture dans beaucoup de musée, or ce peuple n’est pas du tout mis en avant dans la vie de tous les jours, voir même caché. C’est incohérent et plutôt triste…

Ci-dessous, à gauche la carte de l’Australie montrant les territoires appartenant au peuple aborigènes à ce jour (En couleur). On peut remarquer que c’est vraiment très peu… et à droite un mur blanc contenant toute sorte de message venant des aborigènes. Nous avons trouvé  celui-ci poignant.

 

National Gallery Of Australia

Ce musée possède une importante collection de différents Arts : l’art Aborigène, l’art australien (de la colonisation à nos jours), l’art asiatique et il y a même une partie avec des œuvres françaises dont Monet. Il y’a également de l’art contemporain, loufoque et intrigant.

Parce qu’on ne parle pas assez d’eux, voici quelques oeuvres aborigènes qui ont retenu notre attention (parmi beaucoup d’autres).

 

Australian War Memorial

Nous pensons trouver juste un mémorial, une sorte de monument aux morts. Mais en faite c’est plus que ça. Déjà l’architecture du mémorial est très jolie, et en dessous se cache un superbe musée sur les deux guerres mondiales et l’implication des australiens dans celles-ci : dont l’Anzac. Entre autre, on trouve dans ce musée de magnifique reproduction miniature de scène de guerre et des avions de combats entiers, ainsi que leur mode vie pendant la guerre et tout ce qui est équipement (armes, tank, lance missile…). Un musée instructif qui vaut le coup d’œil.

Pour la petite anecdote, une alarme retenti dans le musée, étant dans la pièce où il y a les avions, on se dit que ça doit être une petite attraction du musée qui simule les alarmes en tant de guerre. Et nous ne sommes pas les seuls à penser cela, car personne ne bronche. Finalement les hôtesses nous demandent de sortir… c’etait finalement une réelle alarme pour l’évacuation totale des lieux. Par contre on ne connaîtra pas la raison.

Le centre ville et alentours

Après toutes ces institutions et musée, la ville possède tout de même un centre ville. Nous nous y baladons pour voir à quoi il ressemble et mangeons dans un fast food mexicain « guzman et gomez » (créé en Australie).

Entre le centre ville est les institutions, se trouve un grand parc avec le mémorial du grand explorateur James Cook représentė  par un globe où sont tracés ses différentes navigations.

 

Tidbinbilla NP et Space deep

À 40 minutes de Canberra, nous rejoignons le Tidbinbilla Nature Reserve. Le parc possède 21 tracks différentes de tout niveau, allant de 15 minutes à 8 heures. C’est aussi un lieu idéal pour observer les animaux sauvages, il contient environ 160 espèces d’oiseaux, 30 espèces de reptiles et 34 mammifères. Nous effectuons plusieurs petites randonnées :
– « Black Flats Dam » : Nous observons… des canards seulement !
– « koala Path » et « Peppermint trail » : Nous rencontrons des Walabies et quelques Koalas (Mais eux sont dans un espace protégé), nous n’en verrons pas d’autres dans le sentier.
– « Sanctuary loop » : Nous découvrons des cygnes noires, un pélican et un ornithorynque ! Un animal fascinant qu’on est très heureux de voir nager dans le lac surtout que c’est une espèce endémique de l’est de l’Australie et qu’il est très rare d’en voir dans leur milieu naturel.
– « Turkey Hill Trail » : pas d’animaux à l’horizon mais une jolie vue sur la vallée.
Sur la route nous croisons également énormément de kangourous qui se prélassent ou gambadent, d’ailleurs nous faisons très attention pendant la conduite car parfois ils sortent de nulle part.

Entrée : $13/ véhicule.

 

À quelques kilomètres du parc, se trouve Deep Space, un complexe de communication spatiale où on peut découvrir également un petit musée gratuit sur les conquêtes spatiale etc, très instructif.

 

À la fin de cette journée ensoleillé, nous nous dirigeons vers une rivière, repérée la veille, pour un plouf bien plaisant. Nous avons oublié de prendre des photos, mais le coin est sympa et apprécié des locaux.


Beaucoup de voyageurs font l’impasse sur cette région pensant qu’il n’y a rien d’intéressant à y faire. Pourtant nous, nous avons apprécié pour le côté culturel très enrichissant et la rencontre des animaux dans la réserve, dont certain que nous n’avions pas encore vu. Les routes de ce territoire sont agréables à conduire, avec de jolie paysage campagnard.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 comments