Sydney et les Blue Mountains

C’est dans le New South Wales (Notre itinéraire dans cette région : article ici) qu’on trouve la plus grande ville du pays, Sydney, qui compte environ 5 million d’habitants. A 65 km du tumulte de la ville on peut rejoindre un havre de paix en pleine nature : les Montagnes bleus.

Sydney

– L’Opéra –

Conçu par l’architecte Danois Jorn Utzon, c’est aujourd’hui l’emblème de l’Australie. Son architecture évoque pour certain les voiles gonflés d’un bateau, pour d’autres un coquillage ou encore un accouplement de tortue. (Et vous, que voyez-vous ? Dites le nous en commentaire). On peut observer ce monument sous tous les angles : depuis le jardin botanique, le ferry, le pont, les quais d’en face. Et nous ne pouvons que constater qu’il est superbe et se marie très bien avec la baie. En revanche en se rapprochant il nous fait un peu moins d’effet.

On trouve en bas de l’opéra, le long des quais, quelques bars et restaurants bondé en fin d’après midi. Le cadre est plutôt sympa.

– Le Royal botanic Gardens –

Ce jardin de 30 hectares possède une multitude de végétaux.  Il y a également  de jolie panorama à observer dans le parc et on peut se rendre à pied jusqu’à l’opéra. De plus on y croise un très grand nombre de joggeurs. On s’attendait à croiser des sportifs mais pas à ce point, parfois il y a même des groupes d’une quarantaine de personnes. (Et on les félicite !)

Pour un jolie coucher de soleil, nous conseillons le point de vue depuis le parc, le soleil se couchant derrière l’opéra et les buildings. Magnifique !

 

– Le Harbour Bridge –

Impossible d’ignorer ce majestueux pont qui domine la baie, c’est pourquoi nous décidons de le traverser à pieds, nous offrant un superbe panoramaDe l’autre côté on trouve le Luna Park, un petit parc d’attraction à l’allure rétro, fermer exceptionnellement pour « événement privé ». Vraiment pas de chance, on pourra seulement l’observer de l’extérieur et admirer en même temps un autre angle sur la baie. Sur les conseils de auxboubousdumonde on s’offre une pause à Batch burger (on recommande également). Comme on a clairement pas le courage de retraverser le pont à pieds on décide de prendre le ferry (plus fun que le metro) pour rejoindre circular quay.

– Darling Harbour –

En bordure de la ville, à l’ouest se trouve un vaste front de mer plutôt sympa qui abrite une « grande roue » (pas très haute), divers bars et restaurants, un musée maritime et l’aquarium. Nous faisons l’aquarium un jour de pluie, le seul passage qui vaut le détour et celui où on voit un dugong, des raies léopards, de gros poissons et des requins nourrice. Car c’est toujours impressionnant de voir de tels animaux mais on trouve le bassin un peu petit par rapport à tous ces habitants.

Dans ce quartier on profite également des happy hours proposés en fin d’après midi puis d’un tour de « grande roue » après quelques verres. Toujours plus fun !

– Le centre ville –

Nous nous baladons dans le centre ville à travers les rues bondés bordés par d’imposant bâtiment. Nous découvrons Martin Place, une grande place piétonne entourée de grand édifices financiers. Nous visitons également le somptueux Queen Victoria Building, une galerie marchande représenté par une architecture romanesque. La bibliothèque aussi mérité un petit coup d’œil, pour son architecture et elle abrite un petit musée.


Plus loin, nous visitons le « Australian Museum », un musée d’histoire et d’art naturel. Où les thèmes abordés sont les dinosaures, animaux actuels ou ancestraux, minéraux, art aborigènes… d’ailleurs nous apprenons l’existence du plus grand marsupial d’Australie : le diprotodon. Qui a disparu il y a 46 000 ans environ. La reproduction est plutôt impressionnant ! Un musée bien fait et complet.

Entrée $15/personne.

A côté du musée se trouve l’église St Mary. Nous marchons jusqu’au Hyde Park et découvrons non loin de celui-ci un petit festival avec concerts et divers stand de nourriture (principalement Asiatique). Ambiance très sympa, nous nous y arrêtons le temps de profiter d’une bière.

– Autres quartiers de Sydney –

Durant notre séjour, nous flânons dans différents quartiers de la ville. The Rocks, le plus vieux quartier à son petit charme. China Town, un quartier exotique avec ses boutiques et restaurants asiatique (nous en profitons pour y manger !). Et Kings Cross, reconnaissable par l’immense enseigne Coca-Cola, un quartier où réside tout style de bar et restaurant, du plus branché aux plus miteux. (apparemment l’endroit pour sortir).

– Les plages : Coogee to Bondi Beach –

Nous décidons de découvrir les côtes de Sydney grâce au célèbre sentier qui longe la mer : « Bondi to Coogee clifftop Walk », traversant Clovelly, Bronte et Tamarama. La marche offre de superbe vues panoramiques, des plages, des parcs et on peut même faire un arrêt baignade dans la piscine gratuite de Bronte, face à la mer, où les vagues se fracassent parfois sur les baigneurs (Tom et Jay en ont fait les frais). Nous avons la chance qu’il y ait une expo temporaire, tout en se baladant on observe toutes sortes d’œuvres, parfois farfelues, parfois original… dans tous les cas c’est plutôt intéressant. Nous finissons notre promenade à Bondi Beach, qui jouit d’une ambiance relax et plus branché. On peut decouvrir quelques tags bien sympa et la célèbre “icebergs pool“. On apprecie fortement l’atmosphère des lieux. Nous y retournerons pour un brunch.

 

 

– Manly –

Pour se rendre dans le quartier paisible de Manly, nous prenons un ferry qui nous fait traverser la baie (20/30 minutes). On en profite pour admirer une dernière fois la très jolie vue (Oui c’est notre dernier jour). Une fois sur place, on peut se prélasser sur une plage, par exemple à Main Beach, mais il y en a d’autres plus tranquille et intimiste. Pour cette fois, on préfère se dégourdir les jambes et donc de faire la marche « Manly To the Spit » de 10 km, longeant la côte. On y découvre des plages (certaines sont vraiment très belles), des ports, de jolie points de vue, on traverse des forêts et mêmes des résidences. Certains passages plus intéressants que d’autres. (Arrivé au bout, nous prenons un bus pour revenir au point de départ pour une pause bien mérité sur la plage).

 

Les Blues Mountains

Nous passons deux jours dans ce site classé au patrimoine de l’Unesco en 2000. Leur nom de montagne bleu, vient de cette légère brume bleuté que l’on peut apercevoir dans la vallée et qui provient de l’évaporation de l’huile des eucalyptus. (Ce n’est pas toujours évident à distinguer).

Nous commençons notre exploration à Écho Point, c’est le meilleur point de vue pour observer la Jamison Valley et les « three sisters », trois formations rocheuses. Donc autant vous dire que c’est LE point de rendez vous de tous les bus de touriste.

On décide de s’échapper à travers une petite randonnée le long des falaises, nous permettant de découvrir de nombreux points de vue sur la vallée, des oiseaux dont des perroquets et cacatoès et une cascade.

Au retour on se dirige vers une autre petite track ou nous empruntons des escaliers pour se rapprocher au plus près de la « première sœurs ». On pourrait aller beaucoup plus bas, sachant qu’il y a 900 marches, sauf qu’il faudra bien les remonter… et on ne sent pas du tout près !

En fin d’après midi nous restons à Écho Point pour profiter pleinement du coucher du soleil avec une petite bière. Et c’est splendide ! D’un côté il y a les « three sisters » d’une couleur doré, illuminées par le soleil, et de l’autre le soleil se couche laissant place à de somptueuse couleurs bleus et rose dans le ciel.

Le lendemain on se rend du côté de Wentworth Falls et choisissons une randonnée de 3 heures environ. Nous traversons la forêt, nous longeons la falaise avec un passage à travers celle-ci, nous découvrons plusieurs petites cascades, nous nous approchons de la grande cascade Wentworth et nous contemplons de somptueux point de vue. Une excellente randonnée !

Nous nous rendons ensuite à la « Valley of the Waters » où nous entamons une petite marche pour se rendre à une magnifique vue sur la vallée. Ce jour là il y a même un hélico en pleine opération de reconstruction d’un sentier de randonnée.

Après ces efforts et cette chaleur nous n’avons qu’une envie : Nous baigner ! Malheureusement nous ne trouvons pas de coin baignade dans les blues mountains… du coup nous roulons un peu en direction Sydney et trouvons grâce à MapsMe une rivière pour se baigner et se prélasser.


Même si le tumulte de la ville peut être oppressant en plein cœur du centre ville, Sydney jouit d’un cadre unique grâce sa somptueuse baie et ses plages à proximité. C’est aussi une ville cosmopolite au multiple centres d’intérêts. Impossible de s’ennuyer ! De plus, les Montagnes bleus à quelques kilomètres offre un grand bol d’air pure pour les amoureux de la nature. Nous avons grandement apprécié notre séjour d’une quinzaine de jours dans cette région.

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 comments