Brisbane, Gold Coast et notre rencontre avec les baleines

Après une longue traversée dans le Queensland , qui ne nous aura pas laissé indifférent place à la découverte de la dernière partie de cette région : le sud du Queensland. C’est aussi à cet endroit que nous sommes heureux de recueillir notre ami Jay pour les trois prochaines semaines.

Brisbane

Depuis notre arrivée en Australie, c’est la première « grande ville » que nous découvrons avec ses 2,4 millions d’habitants. Autant vous dire qu’on est plus habitué à rouler sur des routes 2 fois 4 voies aussi densément peuplés et de voir des buildings aussi hauts. Au début c’est bizarre, presque oppressant et puis on s’y habitue et on apprécie les avantages qu’apporte les grandes villes : la diversité des activités culturelles, la multitude de restaurants et bars et puis rouler de nuit à travers ses immeubles et ponts illuminés c’est quand même sympa, presque magique !

– Nos visites –

Les musées gratuit de la ville

Dans le quartier de South Bank, sur la rive sud il y a de nombreux musées à découvrir. Nous en avons visité trois :
– Le Queensland Museum plutôt axé sur l’histoire naturelle. Où on peut découvrir les différents animaux que l’on trouve dans le pays, les squelettes de dinosaures et des petites expositions temporaires (payantes) ce jour sur les singes. Au rez-de-chaussée se trouve le « sciencentre » payant et entrée limité par tranche horaire (Nous n’avons pas pu le visiter, c’était complet).
– Le Queensland Art Gallery, présente des collections d’artiste nationaux et européens principalement.
– Le Queensland Gallery et Modern Art, met en avant différents supports artistiques : peintures, sculpture, photographie, vidéos et installations.

Un jolie graff, dans un parking, près du musée

South Bank Parkland

Toujours sur la rive sud, ce grand et bel espace qui longe la Brisbane River offre divers bars et restaurants, une grande roue, des parcelles de pelouses et de forêt humide, des coins fleuries et la Street Beach, une plage artificielle tel un lagon tropical (gratuit). Un lieu très agréable et propice à la détente pour les habitants.

Le centre ville

Le centre de Brisbane est dynamique dotée d’une rue piétonne et de divers boutiques et restaurants.

Lone pine koala sanctuary

Ce sanctuaire (qui ressemble finalement plus à un zoo) abrite environ 130 koalas, ainsi que des kangourous, des reptiles, des oiseaux… c’est aussi ici que nous voyons pour la première fois des wombats, des diables de Tasmanie et des ornithorynques. On voit également pleins de « gros lézards » qui se baladent librement dans la réserve, c’est plutôt marrant. Avant d’entrée dans l’enclos des kangourous, certains visiteurs achètent des graines pour nourrir ces animaux, or on remarque que la plupart d’entre eux ni prête même pas attention, comme s’ils étaient blasés des touristes et assez gavé de nourriture. C’est différent de ceux qu’on a pu croiser dans la nature ou même dans la petite réserve de Maryborough. Une photo également des Kookaburras, des petits oiseaux qui en plus d’avoir une tête trop mignonne, ont un cri (ou chant!) ressemblant à celui du singe, c’est tellement drôle !

Observer les baleines

Nous réservons un tour avec « Tangalooma resort Whale watching ». Le tour au départ de Moreton Island ne commence qu’à midi, c’est pourquoi nous décidons de prendre le premier ferry menant à cette île afin de profiter un maximum des infrastructures du Resort de l’île. (en effet le tour nous permet un accès au Resort). En arrivant nous nous baladons le long de la plage menant à des épaves de bateaux. Celles-ci ont été disposé artificiellement pour casser les vagues. Le lieu peut être visité en snorkeling, sauf que nous avons oublié notre matériel… On se console par une baignade dans la piscine chauffée du Resort.


A midi nous embarquons sur le bateau pour aller à la rencontre des baleines. Un moment que nous attendons depuis longtemps ! Au bout de 45 minutes de navigation nous apercevons une baleine et son petit. Quelle chance ! Mais nous en avons encore plus lorsque cette maman et son baleineau se mettent à faire une dizaine de sauts pendant une vingtaine de minutes. Un vrai spectacle ! C’est très impressionnant d’autant plus quelles sont très proches (en effet, la lois interdit au bateaux de s’approcher à moins de 100 mètres des baleines, par contre rien interdit aux baleines de s’approcher du bateau). Nous continuons de voguer sur la mer et croisons quelques baleines qui nagent tout près du bateau, nous voyons bien leur ombre sous l’eau et parfois leur dos qui dépasse. Puis un couple de baleine décide de nous offrir un véritable show. Elles font des sauts, tapent leur queues, nous font des « coucous » avec leurs nageoires, elles se mettent même sur le dos tout en frappant leur nageoire comme si elles applaudissaient. A ce moment là on se demande bien à quoi elles pensent. Elles ont l’air de s’amuser et elles nous font tellement kiffer ! On n’en attendait pas autant et nous sommes plus que ravis d’avoir vécu ces instants. Un moment magique avec ses géants des mers !

C’était difficile de filmer les baleines aux bons moments, mais voici un petit aperçu :

Tangalooma resort whales whatching : $85/personne ferry, accès au resort et repas compris (environ 52€ en 2018).

North Strabroke island

A seulement 30 minutes de ferry depuis Cleveland , cette île offre de belles balades et de grandes plages au sable fin. Le bus nous amène à « point lookout » pour entamer la promenade « North Gorge Headlands Walk ». Ce sentier en caillebotis surplombant l’océan longe les falaises offrant de belles vues sur la mer. Si vous avez de la chance il est possible d’apercevoir des baleines, dauphins ou des raies (Ce qui n’a pas été notre cas !). Nous croisons quand même une famille de Kangourou en prenant un sentier.

Ferry $14/ personne.

– Nos adresses bouffes –

« Miel Container » pour les Burgers.
« Korean Barbecue » pour manger un BBQ coréen, délicieux et conviviale.
« Julius Pizzeria » pour une bonne pizza, de bons produits, rappelant les saveurs de l’Italie.

Les Australiens se considèrent comme les “Rois du Barbecue” et pour cause on trouve des barbecues électriques gratuits dans énormément de parc, aire de repos… Ça serait dommage de s’en priver ! (ci-dessous on a d’abord tenté une cuisson des pommes de terre, ce fut un échec ! C’est beaucoup mieux avec de la viande!)


En quittant Brisbane nous souhaitons nous rendre à Killarney Glen National Park célèbre pour son trou d’eau naturel en forme de cœur. Malheureusement le parc est dorénavant fermé (Sans date de réouverture, donc sûrement définitivement ), il serait même devenu une zone militaire. Quel dommage ça paraissait si jolie et la baignade était autorisé à l’époque.
Nous avons fait un beau détour, un peu déçu nous trouvons tout de même une petite balade à faire dans les environs. Peut être inutile, mais celle-ci nous aura permis de nous dégourdir les jambes et de croiser deux wallabies. Les routes nous font penser à nos campagnes françaises et lors d’un point de vue on aperçoit à travers la végétation un banc de building sorti de nulle part : la fameuse Gold Coast. Un relief peu commun !


La Gold Coast

La Gold Coast est une agglomération regroupant plusieurs communes côtières connu pour ses spots de surf et sa longue plage ininterrompue. Surnommée « le Miami australien » elle se caractérise aussi par sa longue bande de haut grattes ciel surplombant la mer.
Nous arrivons en début de soirée à Surfers Paradise (une des communes les plus connus de la Gold Coast) et décidons donc de nous y balader de nuit et trouver de quoi manger et boire un verre. Il est 20h30, tous les magasins sont encore ouverts et il y a du monde dans les rues, tel une station balnéaire où les activités sont tournés en faveur de la farniente et la fête. La balade de l’esplanade entre la plage éclairée par les allogènes et les buildings illuminés est agréable et vivante.


Le lendemain nous décidons de longer la côte jusqu’à un point de vue à Coolangatta, une commune paraissant plus décontractée et familiale.

Notre passage sur la Gold Coast aura été rapide… Ce genre de lieu n’est pas forcément ce pourquoi nous sommes venus en Australie, mais on s’attendait à quelque chose de plus bling bling, au final nous avons trouvé un endroit où il a l’air de faire bon vivre. Cela vaut le coup d’œil, ne serait ce que pour la spécificité des lieux.

Springbrook National Park

À environ une heure de la Gold Coast, on trouve dans les terres un fabuleux parc naturel qui comprend des forêts, des cascades, des plateaux et superbe points de vue.
Notre première balade traversant une forêt nous conduit au « Natural Bridge », une arche s’ouvrant sur une grotte façonnée par les eaux. Un très bel endroit.

Notre deuxième petite balade nous emmènent cette fois contempler une haute cascade.

Pour finir nous nous rendons au « the Best of all Lookout », quel modestie ! Mais effectivement celui-ci est très beau.


À cet endroit nous pouvons également apercevoir la frontière entre le Queensland et le New South Wales : notre prochaine destination.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 comments