Wellington, une capitale à taille humaine

Une capitale où il fait « bon vivre »

Arrivé en ferry vers les 17h30 nous décidons de camper sur une aire gratuite (pour les self-contained) en bord de mer, avec une jolie vue au réveil.

CE QU’ON A VU

TE PAPA (entrée gratuite)

Énorme musée sur 6 étages ou nous découvrons différentes thématiques : culture Maorie, histoire naturelle, art contemporain, une exposition sur l’implication des Néo zélandais lors de la première guerre mondiale (on en apprend un peu plus sur l’Anzac) suivant la vie de quelques soldats, dont des passages avec des sculptures géantes ultra réalistes, vraiment bluffantes !). Une branche nature et découverte ouvrira ses portes courant 2019 pour compléter ce grand musée.

BALADE DANS LA VILLE

On découvre une multitude de restaurants et bars qui donnent l’eau a la bouche. Des rues plutôt sympathique dont la célèbre Cuba street, rue des magasins. Quelques maisons nous font penser à celle de San Francisco.

MONT VICTORIA LOOKOUT

Nous décidons d’y accéder depuis le centre ville. Une heure de marche qui nous fait traverser un parc et nous amène à une vue panoramique de la ville.

BOTANIC GARDEN

Accessible à pied ou en funiculaire. Jardin de 25 ha.

CE QU’ON A BU ET MANGÉ

GARAGE PROJECT

Wellington étant réputé par ses micro brasserie, il fallait bien en tenter une « par acquis de conscience ». Nous choisissons ce bar dans le quartier bobo d’Arro Valley. Nous goutons un medley de leur cuvée (Il est possible de le composer sois même) dont une du doux nom français « mon p’tit chou ».

LITTLE PENANG 

Restaurant malaisien (proche Cuba Street) où nous nous régalons et dont quelques suées pour Tom qui opte pour un plat épicé.

SWEET MOTHER KITCHEN

Sur les recommandations d’une amie (merci Marion !) nous « brunchons » dans ce petit restaurant à la déco très originale. Nous apprécions fortement nos plats : pain perdu au bacon et sirop d’érable, milkshake chocolat, gaufre ricotta et fruit rouge et « eggs bomba » (pain œuf épinard tomates). Une explosion de calorie mais ça en vaut la peine !

 

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 comments