Visiter Rio au rythme du carnaval

Nous décidons de découvrir Rio pendant un moment particulier : celui du carnaval ! Cet événement mondialement connu attire les foules et donc la ville est bondée. Pour les visites c’est moins pratique car il y a toujours du monde, mais c’est le jeux pour découvrir l’un des carnavals les plus populaires du monde (avec celui de Venise) et être transporté dans l’ambiance démente de la ville. Toujours accompagné de Amandine et Manu (auxboubousdumonde) pour explorer la fièvre Rio, mais aussi avec Jean-Phi, le frère à Manu, qui nous rejoint pour l’événement.

Vivre le Carnaval

Il y a deux façons pour profiter du carnaval :

1- Les blocos

Un bloco est un rassemblement de personne qui fête le carnaval dans la rue ; ils dansent et défilent dans la joie et la bonne humeur ! Il y en a dans presque tous les quartiers et à toute les heures, à partir de 8h du matin jusqu’au soir et il peut y avoir un thème prédéfini. Nous avons assisté à un des plus gros et populaire, Banda de Ipanema, très festif mais un peu étouffant lorsque tu te retrouves au milieu. Nous avons aussi eu un aperçu de plus petits blocos dans le quartier de Santa Teresa pendant une visite et à Copacabana. Durant ces blocos chacun est déguisé comme il le souhaite du plus petit accessoire au plus extravagants des costumes, il n’y a aucun jugement. C’est vraiment bon enfant et conviviale ! (On a peu de photos car nous ne prenions pas nos appareils par sécurité, tout le monde nous l’a déconseillé).

2- Le Sambodrome

C’est un stade en forme d’avenue avec des gradins de chaque côté qui accueil tous les ans les meilleures écoles de Samba. Le carnaval est donc une compétition où chaque école de samba défile et danse pendant 1h00 tout en racontant une «histoire» sur un thème choisi. Nous y sommes allés le dimanche, c’est le soir qui regroupe les meilleures écoles (celles qui ont fait les meilleurs scores l’année précédente) et je peux vous dire que le spectacle était grandiose !! (Mais à mon avis chaque soir doit être exceptionnel). Les défilés commencent à 21h et se terminent au petit matin, nous, nous sommes arrivées à 22h et repartis à 4h du matin.

Toute la nuit nous avons suivis les pas dynamique des danseurs au rythme de la samba, transpirant la gaieté dans leur costume brillant de couleur. Sans oublier les superbes chars, toujours plus grand, plus fou, plus excentrique ! On en a pris pleins yeux et ressenti l’ambiance enivrante de la foule ! Une soirée exceptionnelle !

Le public du Sambodrome :

Où acheter les billets ?

Nous sommes passés par un intermédiaire : voyagez-rio. Je recommande! Tout c’est bien passé et remise des billets en main propre. Nous avons payé 120€ pour être dans le secteur 7. Oui ce n’est pas donné mais c’est une fois dans sa vie et être à Rio pendant le carnaval et ne pas profiter du spectacle serait vraiment mais alors vraiment dommage !

Sinon il y a les sites officiels : LIESA et Riotur.

Quel secteur choisir ?

Nous avons choisi le secteur 7 afin d’être en face des jurés. Normalement c’est à cet endroit là où les danseurs donnent le meilleur d’eux même pour obtenir la meilleure note. Les secteurs à côté me paraissent également intéressant : 5, 6, 8 et 9. Si vous souhaitez avoir des places numérotés il faut choisir le secteur 9 qui est réservé aux touristes (mais nous on trouvait ça un peu dommage de ne pas se mêler à la population locale).

Où trouver un déguisement ?

Aller dans les blocos ou au sambrodome sans déguisements serait un tantinet tristounet ! Si vous n’avez rien pris avant d’arriver à Rio pas de panique il y a pleins de stands avec costume ou accessoire dans les rues. Nous c’est ce qu’on a fait, bon on a pas fait dans l’originalité mais c’était fun. (Et notre hôte avait également quelques accessoires pour nous!). En tout cas si vous rêvez de porter un costume en particulier mais que vous n’avez jamais osé, ici c’est l’occasion, zéro jugement !

Quoi faire à Rio ?

A Rio il y a pleins d’activités et visite à faire, impossible de s’ennuyer ! On a eu pleins de conseils de notre hôte airbnb Denise (un amour!) et idées via les différents blogs mais entre le carnaval et les jours pluvieux nous n’avons pas pu respecter tous ces conseils. En voici tout de même quelques uns !

Profiter des plages

Rio est connu pour posséder pleins de plages, des longues, des extras longue et des plus intimistes. Comme on dormait dans un appartement situé dans le quartier de Copacabana nous avons surtout profiter de la célèbre praia de Copacabana ! Elle fait 2 km et est surplombée par de gros et pas beaux immeubles mais elle possède tout de même du charme avec les serveurs qui se faufilent entre les serviettes pour servir des Caipi bien fraiches (les fameuses!) et son atmosphère conviviale.


On peut également marcher jusqu’au Fort de Copacabana qui contient un petit musée et offre un superbe panorama sur la plage et les contrastes entre les buildings, la forêt et les favelas sur les collines.

La plage de Ipanema totalement bondé ce jour du fait du bloco qui passait par là. Charmante avec ses quelques sommets rocheux autours et possibilité de voir le coucher du soleil depuis Arpoador.

La plage de Vermeilha, petite et mignonne mais pas plus intimiste où chaque mètre carré est sollicité par la foule (toujours en ce temps de carnaval). Mais superbe vue sur le pain de Sucre.

Le Corcovado : bain de foule et vue à 360°

C’est le sommet où se trouve le célèbre Christ Rédempteur (une des 7 nouvelles merveilles du monde). Cette statue qu’on peut apercevoir de loin un peu partout dans la ville, même depuis la fenêtre de notre airbnb, on dirait qu’il nous surveille !

La statue est assez impressionnante et charismatique (38 m de long) et le lieu offre une superbe vue à 360°. On y aperçoit les buildings, le stade Maracana, le “pain de sucre”, les quartiers chics avec piscine qui contrastent avec les différentes favelas et l’épaisse forêt de Tijuna. En revanche il y a une foule phénoménale, cela ne nous a pas surpris sachant que c’est l’attraction touristique populaire de la ville et qu’on a mal calculé notre horaire. Possiblement qu’il y a moins de monde le matin dès l’ouverture et en fin d’après-midi. Mais avec une météo capricieuse on a pas vraiment eu le choix. On a eu la chance de voir un petit singe.

Comment y aller ?

1 – Soit par le train (toutes les 20 minutes depuis la gare de Cosme Velho). Notre hôte nous l’a chaudement recommandée sauf qu’avec une météo capricieuse nous ne l’avons pas réservé à l’avance et que la veille tout était déjà complet. Réserver à l’avance sur Tremdocorcovado.

2 – En taxi ou Uber. C’est ce que nous avons fait, mais arrivé à un point, les voitures sont bloqués et nous sommes dans l’obligation de prendre “un mini bus” pour aller jusqu’au bout (41R soit environ 8€ en 2020).

3 – A pieds en passant par la forêt de Tijuca. Mais attention ça monte ! Nous avons fait le retour. On s’attendait à une balade tranquille, et bien non, pas du tout ! Le parcours n’était pas si facile, surtout à cause de la pluie de la veille qui a rendu le chemin boueux et ultra glissant. Sur certaine portion il faut s’aider de chaine pour avancer. Les chaussures blanches de Jean-Phi s’en souviennent encore ! C’était quand même surprenant de se retrouver dans une telle foret alors que nous sommes à Rio. (1h/1h30 de marche pour la descente).

Le Parque Lage

Le sentier depuis le Corcovado mène directement au parc.

Au pied du Christ Rédempteur, le parque Lage a vraiment beaucoup de charme avec ces jardins, ses hauts palmiers et son palais imposant et charismatique (ancien jardin de Henrique Lage, accueille aujourd’hui les arts visuels). A l’intérieur de la bâtisse l’appareil photo est interdit, en revanche il est possible de prendre des photos avec son smartphone. Quelle est la logique ? Le lieu s’est rendu populaire depuis que Pharrel et Snoop Dogg y ont tourné un clip. Ce jour il y a même la queue pour prendre sa photo instagram……..

Le jardin botanique

A 35 minutes à pieds du Parque Lage on découvre le grand et sublime jardin botanique. Il regroupe les plantes et fleurs des 4 coins du Brésil. On peut également y voir des singes et Amandine et Manu ont vu des toucans !

Le Mont “pao de açucar”

Le “pain de Sucre” pic granitique emblématique de la ville de 396 mètre d’altitude est accessible en téléphérique. En haut on trouve une superbe vue à 360°, (j’ai préféré cette vue à celle du Corcovado), également des petits chemins à travers la végétation où l’on peut croiser des singes ou iguanes, mais aussi un bar tout en profitant du paysage (et en buvant une caipi!).

Comment y aller ?

En téléphérique depuis la plage de Praia Vermelha jusqu’à plateforme Morro da Urca puis un autre téléphérique qui monte jusqu’au Pao de açuzar. Il est possible de faire la première partie à pieds (Nous l’avons fait au retour par curiosité).

Santa Teresa 

Quartier typique et culturel sur les hauteurs du centre ville de Rio. Nous avons surtout flâné et découvert le célèbre escalier coloré : Escadaria Selaron, oeuvre artistique du Chilien Jorge Selaron. Pour le visiter sans une horde de touriste il faut normalement y aller tôt. Nous, nous nous sommes pointés en pleine après-midi et pendant un bloco du carnaval (sans faire exprès) ! C’était blindé ! Mais aucun regret, car on a apprécié la chaleur conviviale et l’ambiance de folie !

Le centre ville

Celui-ci n’a rien de spécial à mon sens.

L’immense fresque murale

Dans un quartier populaire proche du port se trouve la magnifique fresque murale créée par l’artiste Edouardo Kobra. Réaliser pour honorer les JO, celle ci représente les cinq continents à travers cinq visages de tribus typiques. Celle-ci est très impressionnante.

Malgré la pauvreté, une ambiance joviale règne dans les rues de Rio, peut-être grâce aux Cariocas (habitants de Rio) pour la plupart souriant. Les paysages contrastés entre la végétation des monts, les hauts buildings et les favelas en hauteurs apporte une ambiance mystérieuse et particulière à la ville. Ces quelques jours à Rio ne nous auront pas laissé indifférent. Nous sommes loin d’avoir tout vu et l’envie de revenir un jour se fait déjà ressentir.

Quoi voir aux alentours ?

Nous continuons notre périple toujours tout les cinq :

  • Teresopolis et son parc national
  • Pétropolis avec ces musées et jolies batisses.
  • Paraty, le charmant village de pêcheur et ses alentours sauvages (forêt, piscine naturelle, cascade…)
  • Ilha Grande, île paisible avec quelques plages magnifiques.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *