PARTIE 2, Road-trip dans le Nord-Ouest : de Cafayate à Salta

Toujours sur les routes à la découverte du Nord-Ouest de l’Argentine, pour un road-trip de 15 jours de Mendoza à Salta. On vous emmène cette fois pour la deuxième partie : de cafayate à Salta. Entre déserts, montagnes colorées et végétaux en abondances, cette partie reste aussi diversifiée et enivrante que la précédente !

Les étapes

Partie 1 : de Mendoza à Cafayate (à retrouver ici)

  • Jour 1 : Sur la route jusqu’à Balde del Rosario
  • Jour 2 : Ischigualasto et repos à Jagüe
  • Jour 3 : La Laguna Brava
  • Jour 4 : Las Salinas Grandes (de Cordoba)
  • Jour 5 : Las Salinas Grandes et repos à Famailla
  • Jour 6 : Tafi del Valle et les ruines de Quilmes
  • Jour 7 : Quebrada de las Conchas sur la RN68 et les Bodegas de Cafayate

Partie 2 : de Cafayate à Salta

  • Jour 8 : Quebrada de las Flechas sur la RN40
  • Jour 9 : Parque nacional Los cardones
  • Jour 10 : Parque nacional Calilegua
  • Jour 11 : Purmamarca et la montagne au 7 couleurs
  • Jour 12 : Les ruines Pucara de Tilcara et la montagne aux 14 couleurs
  • Jour 13 : Las Salinas Grandes (de Salta)
  • Jour 14 et 15 : Salta

Photos et récits du Road-trip

Jour 8 : Quebrada de las Flechas sur la RN40

Nous prenons la RN 40 non goudronnée réputée pour ses jolis paysages. Nous traversons le mignon village de San Carlos, mais aussi d’autres villages perdus au milieu de nul part et un cimetière plutôt joli avec ses fleurs de papiers colorées.

Puis nous voilà à l’intérieur du parc de Quebrada de las Flechas, qui se traverse en voiture avec des arrêts points de vue : dont le mirador “el ventisquero” qui est sublime : un océan de roche!  mais son chemin est plutôt escarpé et friable, donc faire attention.

Le midi nous nous arrêtons à Los Molinos pour manger au petit restaurant typique “los tres chinos” (à notre grand regret, ce n’est pas de la nourriture chinoise. Ça aurait changé pour une fois! haha).

Petit à petit nous quittons les paysages arides et rocheux pour trouver des panoramas plus verts. C’est dingue ce changement en si peu de temps.

Le soir nous dormons dans le charmant village de Cachi dans une hospedaje trouvé dans le centre (22€ pour 2 avec sdb privée). Nous mangerons le soir dans le restaurant “Oliver” à côté de la place principale : un guisos de lentejas (plat à base de lentille et viande) et un provolone (un fromage de chèvre fondu avec des tomates et olives).

Jour 9 : Parque nacional los cardones

Encore un parc qui se traverse en voiture avec des arrêts points de vue. Nous croisons de sublimes montagnes aux différentes nuances de couleurs et un véritable champ de cactus à perte de vue. On apprendra que les cactus ont en fait des racines très profondes et qu’ils peuvent garder une taille de 5 cm pendant 5 à 10 ans. Plus il est grand plus il est vieux !

Nous quittons le parc et progressons sur une magnifique route vallonnée qui serpente à travers des montagnes et vallée bien verdoyante. Nous croisons une mignonne chapelle et faisons un arrêt à un stand d’objet artisanal où est également vendu des tortillas au salami de lama et fromage de chèvre. C’est très bon !

Nous sommes dimanche, sur la route on croise énormément de familles ou groupes d’amis qui pique nique à l’ombre avec le traditionnel asado évidemment. On fait une pause glace artisanale dans le village pittoresque de Chicoana. Le soir nous dormons une nuit dans la banlieue de Salta pour reprendre la route le lendemain.

Jour 10 : Parque nacional Calilegua

Nous arrivons au village de Calilegua pour explorer le parc du même nom. C’est une forêt dense presque tropical où vivent beaucoup d’animaux. A l’entrée il y a un centre pour les visiteurs où un guide donne des infos sur les différentes balades. Nous croisons beaucoup d’insectes dont de jolie papillon grand et bleu et on entendra une multitude de bruit d’oiseaux parfois étrange mais pas la trace d’un animal.

Puis, enfin, une fois perché sur un observatoire un bel oiseau puis ses copains viennent nous rendre visite : le geai acahé. Ils sont curieux et très jolis. On verra également un autre oiseau (sorte de rapace) posé sur une branche et lorsque qu’on sera plus en altitude dans le parc plusieurs groupes de perroquets verts qui volent tous dans la même direction. On remarquera d’ailleurs la différence de température lorsque nous sommes plus en hauteur dans le parc : plus de fraîcheur et ça fait du bien ! Un bien joli parc totalement différent de ce qu’on a pu voir jusqu’à présent dans ce pays.

Le soir nous dormons dans un des deux hôtels du village et mangeons des pizzas dans le seul bar/restaurant à l’allure grunge. Plutôt sympa !

Jour 11 : Purmamarca et la montagne au 7 couleurs

Après avoir pris une partie de la route en sens inverse, traversé Jujuy (qui se prononce rourouille!) nous arrivons à Purmamarca où les maisons paraissent être en terre cuite et où les marchés et boutiques colorées envahissent les rues. (on y fera d’ailleurs quelques emplettes).

Mais ce qui attire à la base les visiteurs ce sont les montagnes colorées qui entourent le village, dont la montagne aux 7 couleurs. Pour être honnête on a pas vraiment trouvé LA montagne au 7 couleurs mais chacune d’elle avait son petit truc qui en jette et qui apporte du cachet au paysage.

On se dirige ensuite à Maimara pour observer le mirador Paleta del pintor.

Le soir nous dormons dans un hostel à Tilcara et mangeons dans un restaurant plutôt coquet avec des bons petits plats et des pisco Sour !

Jour 12 : Les ruines Pucara de Tilcara et la montagne aux 14 couleurs

Juste à coté du village, nous visitons les Ruines Pucara de Tilcara (350 pesos soit 5€ en 2020). Cette fois-ci pas de guide pour des explications plus poussées mais c’est toujours un plaisir de se balader à travers ce genre de site. Pendant quelques instants on s’imagine la vie de ces peuples d’antan. En plus le paysage autour est très beau.

Nous nous dirigeons ensuite à la Garganta del Diablo (100 pesos soit 1,50€). La route pour y accéder (en voiture) est bien escarpée et non goudronnée (évidemment). Plutôt sympa de se balader dans la gorge mais franchement ça casse pas trois pattes à un canard (ou alors on a zappé quelque chose).

De retour dans centre de Tilcara pour manger, on en profite pour observer ses rues et son marché. Dépaysant, charmant… comme tous les villages du coin.

Nous roulons ensuite jusqu’à Humahuaca. Depuis ce village il nous reste 25km de piste pour rejoindre le mirador Hornocal. Sur le coup on trouve la route pas si mauvaise comparé à d’autres (on a rencontré plusieurs personnes qui avaient crevé ici) sauf qu’à peine arrivé à l’endroit pour payer un droit d’entrée (80 pesos), la dame nous indique que nous avons crevé! Aussitôt Son mari vient nous aider. Nous ne dérogeons pas à la règle, nous voilà à 4000 mètres d’altitude à 4 pattes en train de changer un pneu. Enfin avec Amandine on est surtout là pour superviser hehe.

Enfin, nous arrivons devant la Montagne aux 14 couleurs. C’est incroyablement beau ! Une ribambelle de couleurs et de formes atypiques sont illuminées par le soleil. Nous empruntons le chemin pour s’approcher plus près de la montagne. L’aller est facile, ce n’est pratiquement que de la descente, c’est le retour qui sera moins marrant. Mais on peut compter sur les feuilles de coca pour nous aider ! Malgré l’altitude il fait bon, nous avons juste besoin d’une veste en plus à cause du vent.

Par moment les nuages assombrissent une partie des couleurs, cela donne du contraste. Mais lorsque la montagne est dégagé de toute « pollution » nuageuse celle-ci nous offre son plus beau visage. Quel magnifique peinture !

Le soir nous dormons au village de Huamahuaca dans un petit hôtel au propriétaire très bavard, ravis d’avoir des étrangers. Et goûterons « un pollo de mollo » plat mexicain à base de riz, poulet et sauce au cacao, dans un restaurant du coin. Plutôt bon !

Jour 13 : Las Salinas Grandes (de Salta)

Nous prenons la RN52 pour rejoindre las salinas grandes : une superbe route pleine de virages toute en montagnes, couleurs et cactus.

Au loin, on commence à apercevoir une grosse tâche blanche : le salar ! Arrivé à destination où se trouve un parking et des stands de nourriture, nous mangeons des tortillas et empanadas sur des tables de sel. Les cabanes autours sont également en sel ! C’est cocasse !

Nous cherchons ensuite les services d’un guide (400 pesos soit 6€ en 2020, c’est ne vraiment pas grand chose) pour avoir l’autorisation de s’aventurer sur le salar et donc d’en découvrir plus. Il est interdit de rouler en voiture sur le désert de sel sans guide. On ne regrette pas car on a pu voir des lagunes transparentes, des bassins d’eau magnifique (certains naturels, d’autres artificiels pour la récolte du sel). On apprend que le sol de sel peut mesurer jusqu’à 2 mètres de profondeurs. Le paysage blanc est superbe et le guide se charge de nous prendre en photo.

Après la visite guidée d’une heure, nous retournons au parking puis partons à pied sur le salar pour faire une séance photo « perspective » et on adore, on se marre ! Il est possible de marcher sur une centaine de mètre sans guide, sur la zone proche du parking.

Le soir nous rejoignons la ville de Salta pour 2 jours.

Jour 14 et 15 : Salta

Pendant ces deux jours nous n’avons pas fait grand chose, on s’est surtout reposé. On s’est quand même baladé rapidement dans l’hyper-centre, admiré longuement la belle place principale « 9 de julio » notre airbnb étant placé juste en face, bu un verre avec d’autres voyageurs rencontrés sur instagram, les gones away et visiter un musée.

Parlons du musée : Le MAAM (Museo de Arceologia de Alta Montana). Un Musée donc sur l’archéologie de haute montagne qui « a été créé après la découverte, en 1999, des momies de trois enfants de civilisation inca sur le Volcan Llullaillaco, le troisième plus haut volcan actif du monde (6,739m) […]. Un sarcophage spécial est mis au point pour conserver les momies tout en les exposant : seule l’une d’entre elles est exposée, puis changée tous les six mois. Elles sont dans un état exceptionnel, conservées par le froid pendant cinq cents ans sans avoir jamais subi de processus de momification ». Nous, lors de notre passage nous avons observé la momie « Le garçon ». Les deux autres momies (que nous avons seulement vu en photos et vidéos) sont deux jeunes filles dont une de 4 ou 5 ans et l’autre de 13 ans. « Selon les archéologues, les enfants, de famille noble, auraient été enterrés vivant, selon un rituel sacrificiel, avec des statuettes en or et divers objets et vêtements. […] ». Avant le sacrifice les enfants étaient drogués et alcoolisés puis ils sont probablement mort d’hypothermie.

On a trouvé cette histoire complètement dingue et fascinante. Rien que d’imaginer ces enfants parcourir des kilomètres et des kilomètres à une telle altitude juste avec leurs sandalettes est déjà invraisemblable. Et le reste est tout aussi surprenant ! C’était également fascinant de découvrir une momie dans un état aussi bien conservée. Le reste du musée est très intéressant, on y découvre des spécificités de l’Empire Inca et l’explication de ses rites, on y voit des tissus et des objets de l’époque. A faire absolument si vous passez par Salta.

C’est la fin de ce road-trip de 15 jours dans le nord-ouest de l’Argentine (toujours à 4, avec auxboubousdumonde). Tout comme la première, nous sommes très heureux de ce que nous avons découvert durant cette deuxième partie. Chaque village, chaque route, chaque paysage, chaque rencontre, chaque plat, chaque nouvelle découverte auront su nous remplir de souvenirs, tous avec une odeur ou une saveur saisissante que nous ne sommes pas prêt d’oublier.

Pour cette partie, quel lieu vous a le plus intrigué ? Y en a-t-il un que vous aimeriez découvrir ? (dites le nous en commentaire!).

Notre voyage en Argentine touche bientôt à sa fin… Mais avant il nous reste les chutes de Iguazu à découvrir !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 comments