Avatar

Torres del Paine, merveille du Chili

Nous prenons un bus depuis El Calafate en Argentine pour rejoindre Puerto Natales au Chili. Car c’est la ville la plus proche pour découvrir le parc National très convoité de Torres Del Paine.

Puerto Natales, petite ville calme et mignonne qui accueille de nombreux touristes pour sa proximité avec le parc Torres del Paine. Ici une maison coloré et fleurie dans notre quartier.
__

Nous avons choisi de visiter le parc sur 2 jours en louant une voiture. Il y a 2h00 de route aller puis 2h00 de route retour depuis Puerto Natales. Certes c’est un peu fatigant mais c’était l’option la moins cher et la plus simple pour nous.

Tarif du parc : 21 000 pesos chilien soit 24€ valable 3 jours.

Jour 1 : Randonnée Torres del Paine

Réveil à 5h00 du matin, nous checkons une dernière fois la météo : 20% de chance qu’il pleuve et il paraîtrait que le ciel sera moins nuageux que le lendemain (ça paaaasse!). Nous choisissons donc ce jour pour faire la randonnée la plus célèbre et donc mettre toutes les chances de notre côté pour voir les fameuses tours.

Après 2h00, sur une route pas toujours goudronnée, bien caillouteuse et la rencontre de quelques animaux : condors, lièvres, guanacos et un putois nous arrivons à destination.

Nous commençons la randonnée au départ du refuge “Las torres” pour aller jusqu’au “Mirador Base de Las Torres” : 10km aller ; 750m de dénivelé ; C’est parti !!!

Du plat au début puis on arrive vite sur plusieurs montées qui font chauffer les mollets. On aperçoit des points de vue sympa sur la vallée.

On se prend quelques bonnes averses (les voilà les 20% de probabilité de pluie!) puis on rentre dans une forêt pour la deuxième partie. Là on commence à avoir des doutes et à se demander si on arrivera à voir les célèbres tours ou si celles-ci seront cachées par un épais brouillard… Le suspense est à son comble !

Le sentier longe une sorte de canyon
__

Un panneau nous indique qu’il reste 1km. Allez on y est presque ! Pour cela il faut prendre “la montée infernale !”. Les garçons prennent de l’avance et vu du bas la montée est impressionnante : bien raide et pleines de gros cailloux/rochers. A ce moment là j’ai envie de prendre une photo pour immortaliser ce moment “infernal”. Mais finalement j’ai trop la flemme de sortir l’appareil et je ne veux pas être coupé dans mon élan ! Haha.

La “montée infernale” après l’épaisse forêt
__

Après une heure d’ascension, plus que quelques mètres avant l’arrivée… Je m’en étais fait tellement toute une montagne que finalement ce n’était pas si terrible que ça. Merci les cuissots et surtout le mentale ! On aperçoit un peu les tours… “Wow c’est immense !!”.

Nous dépassons les derniers obstacles et nous voilà face au mirador ! Les tours sont bien là, droites et immenses, elles surplombent la lagune bleuté. Certes, le haut des tours est caché par la brume, mais ce n’est pas grave, vraiment, car elles sont magnifiques et le lieu est sublime ! Nous sommes tous impressionnés devant un tel paysage et on l’aura mérité ! Les tours me font un peu penser à une main géante qui sort de la terre…

Nous restons un moment à contempler les lieux et prendre quelques photos. Les rayons du soleil arrivent à percer les nuages mais il y a un vent très froid et il se met même à neiger pendant une dizaine de minutes !

A force de ne pas bouger on commence à avoir très froid… On décide donc de quitter ce fabuleux site et de casser la croûte un peu plus bas avant d’entamer les 10 km retour. L’appel de la faim nous motivera pour la descente !

Cette randonnée de 20km (où nous aurons mis environ 7h00 de marche) fait aussi parti du célèbre trek W.

Jour 2 : parcours en voiture

Aujourd’hui nous allons parcourir la partie sud accessible en voiture et faire des arrêts “balades” et “points de vue”. La route n’est vraiment pas terrible, heureusement nous avons un 4×4 !

Tout le long de la traverser le parc nous offre de magnifiques paysages : lacs bleutés, montagnes aux formes extravagantes, végétations foisonnantes… on en prend pleins les yeux ! Voici les quelques arrêts principaux que nous avons effectué :

Premier arrêt : Mirador del Grey

Déjà, ça envoie du lourd !
__

Deuxième arrêt : Guaderia Grey.

Nous entamons une marche d’environ 2h (A/R) pour observer de loin le Glacier Grey. Depuis la plage, on aperçoit des icebergs, trop génial ! Une fois la plage traversée nous prenons un sentier qui nous rapproche des icebergs et où nous pouvons mieux observer le glacier et les montagnes autours. C’est superbe ! On adore !

Le glacier Grey
__

Troisième arrêt : Salto Chico.

Ici nous pouvons observer un magnifique panorama ! Et le bonus c’est qu’il y a un huemul pas peureux qui reste à nos côtés. Manu, l’ami des bêtes, va même réussir à le caresser.

Quatrième arrêt : Mirador Peohé

Encore une jolie vue
__

5eme arrêt : Salto Grande

5 minutes de marche pour observer une cascade avec beaucoup de débit.

À partir de ce point nous commençons une petite rando jusqu’au Mirador Cuernos (2h A/R). Toute la balade est super jolie et on croise même un Guanaco qui pourchasse un autre guanaco, il a l’air furieux et fait des bruits bizarres. Guerre de territoire, infidélité ? Nous n’en saurons rien !

Nous arrivons au mirador, nous sommes au plus près de la chaîne montagneuse Cuernos. Ces montagnes sont fabuleuses !

6ème arrêt : Mirador del Nordenskjold

Dernier point de vue où on aperçoit quelques petits glaciers nichés dans les montagnes
__

Sur la retour nous nous dirigeons par la sortie Est, un endroit où apparemment nous pouvons croiser des pumas. A priori nous sommes dans la saison des naissances des guanacos, ils sont donc plus vulnérables à cette période et on plus de chance (ou plutôt malchance) de se faire attaquer par les pumas. Par conséquent plus de chance pour nous d’en apercevoir. Dès qu’on croise un Guanaco on l’observe pour voir s’il est aux aguets en attendant une potentielle attaque. C’est un peu glauque dis comme ça… La plupart sont sur le “qui-vive” mais pas de puma en vue. On avait peu d’espoir mais bon…

En quittant le parc on aperçoit au loin les fameuses “Torres” qu’on a vu la veille. (Tiens le temps avait l’air moins couvert…!).

Torres del Paine, très touristique ? Oui ! Mais les lieux offres une faune et flore incroyable, des paysages divers et sublimes ! Un parc national fabuleux.

Pourquoi nous n’avons pas fait le trek W ?

C’est un trek de 80km en forme de W qui se fait en 4 jours environ. A la base on était motivé pour le faire. On avait choisi l’option de louer du matériel de camping à Puerto Natales et de louer juste les emplacements de camping. L’option la moins cher, car si on souhaitait dormir dans une tente et duvet directement sur place : c’était une fortune ! (environ entre $11 et $22 l’emplacement/personne + $30 la tente/2 personnes + $20 le duvet!). Les refuges n’en parlons pas ! Scandaleux des prix pareil dans un parc national. Ensuite, on avait vu sur les blogs que depuis quelques années le lieu étant devenu très touristique, il fallait absolument réserver les campings. Pas cool ! Car qui dit réserver à l’avance, dit ne pas pouvoir checker la météo, celle-ci étant capricieuse ici, si ça tombe sur des jours de pluie on l’aura dans le baba ! Tant pis on tente de réserver 1 mois à l’avance. C’est déjà complet. On écrit directement aux campings : il confirme bien que c’est complet. Encore pas cool ! Certains blogs disent que c’est possible de réserver à la dernière minutes sur Puerto Natales, qu’ils gardent toujours des places en plus pour les retardataires. Mais est ce toujours le cas en 2019? On a pas voulu prendre ce risque. Et surtout à force ça nous a soulé : le prix, les démarches, les réservations à faire trop à l’avance… Un trek victime de son succès… A-t-on bien fait ? A-t-on loupé un super trek ? Peut être, mais nous ne le saurons jamais. Et une chose est sûr c’est que nous n’avons aucun regret car nous avons apprécié tout ce que nous avons fait et vu sur nos 2 jours !

Pourquoi nous n’avons pas fait le trek O ?

Haha tout simplement car nous n’étions pas prêt, ni physiquement, ni mentalement ! Mais c’est bien de savoir qu’il existe pour les plus passionnés. C’est un circuit de 150 km réalisable en 8/10 jours et qui comprend le trek W.

Location de voiture

Nous sommes tombés par hasard sur l’agence “Rio Rent Car”. Le moins cher qu’on ait trouvé : 50 000 pesos pour 2 jours soit 120€. Finalement la voiture qu’il devait nous louer n’était pas prête et nous a loué son 4×4 perso ! Et donc moins cher : 90€. Nous ça nous allait très bien et super sympa le gars ! Sinon il existe des navettes qui partent de la ville et rejoingnent le parc.

Transport

Bus El Calafate – Puerto Natales : 6h00 ; 21€.
Bus Puerto Natales – Ushuaia : 11h00 ; 51€.

Où manger à Puerto Natales ?

Nous avons testé 2 restaurants durant notre séjour. Pachamama, lieu chaleureux qui fait des plats du jours sympa ou des empanadas originaux (par exemple au saumon, crevette, porc effiloché, végétarien…). C’est aussi ici où nous avons gouté nos premiers Pisco Sour. Cocktail qui vient du Pérou et du Chili à base d’alcool de Pisco, blanc d’oeuf et citron vert. Une tuerie ! Nous avons aussi goûté les burgers de Baguales. C’est un peu le repère des touristes qui ont envie d’un gros burgers ou plats américains après une longue rando, mais l’ambiance est conviviale !

En conclusion, peu importe la façon donc vous souhaitez découvrir le parc : en trek, en randonnée à la journée ou allier voiture et plusieurs petites balades, dans tous les cas vous ne le regretterez pas. Nous on a adoré les paysages ! Pour la rando Torres del Paine le clou du spectacle sont les fameuses tours. Rien que pour ça, ça vaut le coup d’oeil 🙂

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *