18 jours de road trip en Tasmanie

Même si on pourrait croire que la Tasmanie est un petit bout de terre situé à 511 km au Sud-Est de l’Australie sa superficie est tout de même de 68 408km² soit la superficie de l’Irlande. Ce n’est donc pas une “petite île”.
Celle-ci est réputé pour ses vignobles et pour son environnement naturel riche et préservé. Nous avons 18 jours de road trip pour le découvrir.

Départ de Melbourne en Ferry

Nous réservons notre billet 1 mois à l’avance avec la seule compagnie disponible « Spirit of Tasmania ». Nous embarquons avec Darwin, notre van, ce 24 novembre 2018 à 9h00 (le prix du billet, 400€ pour nous varie en fonction de la hauteur, de la longueur du véhicule et si on navigue de jour ou de nuit. Moins cher en journée apparemment). Avant de monter sur le ferry, on s’attendait à ce que la sécurité fouille le van, car il est interdit d’amener des produits frais comme les fruits, les légumes ou poissons (au risque se bousiller l’écosystème. Valable aussi pour d’autres états d’Australie). Mais ça sera juste quelques questions pour nous, pas de fouille. Ils jouent beaucoup sur la confiance.
La traversée dure 9h00, c’est long, donc nous nous empressons de trouver une place confortable avec surtout une prise !
Nous arrivons à Devonport à 20h00 (Oui le ferry est parti avec du retard) où par chance nous trouvons des douches publiques chaudes et gratuites (le Graal ! Merci Devonport). En revanche pas de « free camps » à l’horizon. Tant pis, on s’installe dans une petite rue résidentielle en mode ninja pour passer la nuit.

Les routes du Nord : de Devonport à Stanley – 1 jour

Le plein de course est fait, notre road trip Tasmanien peut commencer ! Après deux semaines à Melbourne, on est heureux de enfin reprendre les routes et en plus le soleil est au rendez-vous. Nous longeons la côte Nord, rencontrons de jolies paysages côtiers et d’autres plus campagnard. Nous traversons quelques petites villes : Ulverstone, Penguin, Burnie et Wynyard. Nous nous arrêtons à Stanley, un petit village de pêcheurs, où se trouve « The nut », un haut plateau qui promet de jolie vue. Nous entamons la balade « The nut summit circuit » (3 km), tranquille, sauf que les 500 premiers mètres sont très très raides (possibilité de prendre un télésiège $11). La suite du parcours est moins physique et nous traversons le haut plateau dégagé puis une petite forêt. Effectivement de jolie point de vue s’offre à nous : Pinmatik lookout, Fisherman’s Wharf, Tallow Beach, Highfield.

Cradle Mountain National Park – 2 jours

Nous nous dirigeons vers le sud pour rejoindre un des parcs les plus populaires de la Tasmanie. Déjà les routes nous plaisent beaucoup et ce sont des paysages que nous n’avons pas encore vue en Australie. Arrivés au Visitor Center nous nous acquittons d’un « Holiday pass vehicule » à $60, valable pendant deux mois et pour tous les autres parc nationaux (On recommande ce passe, qui est rentabilisé en 2 jours). Pour accéder aux randonnées nous devons prendre une navette qui nous amènent aux différents points de départ. Ce jour nous choisissons le « Dove Lake Circuit », une jolie balade de 5,3 km (2h) qui fait le tour du lac avec les montagnes en arrière plan. Le chemin est bien tracé grâce à des planches de bois qui nous fait longer le lac offrant de superbe vue, nous plonge dans une forêt humide, nous fait traverser des parcelles de milliers fleurs blanches. Cette végétation rend l’atmosphère presque enchanteresse.

Le lendemain, nous retournons au Dove Lake, notre point de départ pour une nouvelle randonnée. Nous passons devant le Lake Lila pour rejoindre la Wombat Pool, puis montons jusqu’au Crater Lake. Déjà une jolie vue panoramique s’offre à nous sauf qu‘une pluie démentielle s’abat sur nous. Sur les hauteurs on discerne moins bien la vue à cause de la brume et c’est plus compliqué pour les photos. Mais tant pis nous continuons jusqu’au Marion Lookout (1223m). Arrivé en haut, on ne voit plus rien, la brume s’est installée sur tout le paysage… Quelle déception ! On patiente plusieurs minutes au cas où… et la surprise la brume se dégage un peu laissant apparaître une magnifique vue sur les lacs et montagnes. Clairement sans la pluie on verrait beaucoup mieux, mais c’est ainsi, et c’est quand même sublime. (en photo ça rend moins bien!). Pour la suite nous rejoignons Ronny Creek, à travers la vallée puis un bout de chemin à l’intérieur d’une forêt où surgissent cours d’eau et petites cascades. Pour finir la track en beauté nous rencontrons 3 wombats en train de manger de l’herbe.

L’après-midi nous souhaitons faire une petite balade dans le parc, mais la pluie ne s’arrêtant pas on décide d’annuler et de continuer notre route en direction de Strahan.
Dommage pour le mauvais temps du deuxième jours mais nous ne sommes pas déçu, nous en avons pris pleins les yeux : des lacs, des montagnes, des vallées aux différentes nuances de vert et de jaune, des fleurs blanches par milliers, des petites forêts humides, des wombats… nous avons adoré ce parc national !

Entre points de vues et balades : de Strahan au William Lake – 1 jour

De Strahan, nous reprenons la route direction Queenstown, une ancienne ville minière. Au fur et à mesure les routes arborées de forêt se transforme en paysage lunaire.
1er arrêt : Iron Blow, un belvédère. Nous ne sommes pas déçu, des montagnes aux différentes nuances de couleurs : mauve, pourpre, jaune, rouge, un lac turquoise en premier plan et un autre en arrière-plan à moitié caché par les montagnes.


2ème arrêt : Horse Tail Track. En face du belvédère une balade de 30 minutes A/R menant à une fine cascade.

La traversée en voiture promet de jolie paysage.
3ème arrêt : Nelson Falls. Sentier de 30 minutes A/R à l’intérieur d’une forêt amenant à une superbe cascade.

4ème arrêt : Wildnerness. Chemin de 40 minutes A/R débouchant sur un point de vue sur toute la vallée et les Montagnes. Ça vaut le coup !

5ème arrêt : Franklin river. Point de départ d’une randonnée de plusieurs jours. Nous on ira seulement jusqu’au pont suspendu (15 minutes A/R) qu’il faut traverser chacun son tour.

6ème arrêt : le William Lake où nous passerons la nuit.

Saint clair Lake – 1 jour

Aujourd’hui nous nous rendons au lac saint clair, qui se trouve à l’extrémité du parc national Cradle Mountain, où d’ailleurs se termine la célèbre randonnée « overland track » Après 4 à 6 jours de marche. Pour visiter les lieux nous commençons une balade dans une forêt puis nous menant jusqu’à Platypus Bay et nous faisant longer le lac St clair. Nous rencontrons un wombat.

L’après midi, on se dirige jusqu’au Gordon et Pedder Lake. Deux lacs immenses entourés de montagne. C’est très beau ! Nous ne nous y attardons pas, par manque de temps, mais l’endroit doit receler de rando charmante.

Mont Field National Park – 1 jour

Pour découvrir les lieux, nous ne choisissons pas l’ascension alpine (vu notre niveau…) mais plutôt une très jolie rando de 2h faisant une boucle en pleine forêt jurassienne au milieu de grandes fougères et arbres centenaires. Mais aussi pour aller à la rencontre de trois superbes cascades :
Roussel Falls (notre préféré) Horeshoes Falls et Lady Barron Falls.

Hobart – 2 jours

C’est la plus grande ville de la Tasmanie et la deuxième plus vieille ville de l’Australie, après Sydney. Elle compte 210 milles habitants.
Nous commençons notre exploration au Salamanca Market en déambulant entre les différents stands des artisans. Les produits locaux sont mis en avant comme le miel, la confiture, le vin, le whisky, le gin… (On ne savait pas du tout qu’ils produisaient ces alcools là en Tasmanie). Il y aussi des étalages de vêtements, d’objets créatifs, de cosmétiques et de nourriture ! Il y en a pour tous les goûts. Gourmands comme on est, on les observe tous pour en choisir un. Notre choix s’arrête sur un burrito au Wallaby. Curieux, nous allons goûter pour la première fois du wallaby. Suspense ! Et bien oui c’est bon, du moins il était bien cuisiné. (A savoir : on ne trouve pas de la viande de kangourou ou wallaby facilement en Australie. Non les Australiens n’en mangent pas ou alors très rarement. Pour l’instant en 6 mois de voyage nous avons goûté seulement deux viandes atypiques : crocodile et wallaby. Les deux fois sur des marchés).


Après la découverte de ce marché fort agréable nous continuons notre exploration à travers les différentes rues du centre ville et en longeant le port. On tombe sur un défilé de motard, la plupart sont déguisés ou ont décoré leur engins au thème de noël. Nous restons une vingtaine de minutes à les observer : des centaines et des centaines de motards ! Voyant que ça n’en fini jamais, impressionnant le nombre qu’ils sont, on continue notre route.

En fin d’après midi on se rend au Mont Wellington (en voiture jusqu’au bout, oui aujourd’hui on fait les feignants !). On est accueilli au sommet par un vent de folie et très frais (alors qu’il a fait super chaud toute la journée) mais la vue est extraordinaire ! On trouve un coin près des rochers, où le vent souffle moins fort pour contempler la vue et déguster notre « ginger beer » locale trouvé plus tôt sur le marché. Une boisson gazeuse, à base de gingembre et vodka (pour Drey) et rhum (pour Tom).

Le jour suivant on profite du superbe jardin botanique de Hobart. Il est rempli de fleurs variées, de différents jardins dont un jardin japonais. Un parc très bien entretenu qui vaut bien une balade !

L’après midi, direction le musée MONA Museum of Old and New Art (Entrée : $28). Un très beau musée, au très haut niveau de « La perche attitude ». C’est-à-dire très originale, où tu te demande souvent « Pourquoi ? »,  « Quel est le sens ? » ou « Combien de cachets pour arriver à cette finalité ? ». Des œuvres parfois intrigantes, fascinantes, perturbantes, voire dérangeantes. Certaines d’entre elles ne se prennent pas en photos, ne sont pas à contempler mais se vivent.

Bruny Island – 1 jour

En ferry, nous nous rendons sur l’île de Bruny Island en 20 minutes environ ($38 A/R avec notre van). Une fois sur l’île, on roule jusqu’au point le plus loin : le phare. Sur la route le soleil est présent et de magnifique point de vue s’offre à nous. Arrivé au phare blanc, le soleil disparaît peu à peu et est remplacé par de gros nuages et la pluie ! À partir de là, le temps sera désastreux ! Changement de plan, on annule les possible balades et on décide de visiter l’île à bord du van, en faisant le tour. On fait quelques arrêts entre deux averses, comme par exemple à The Neck.
Sur cette île et seulement sur cette île vivent des wallaby blancs ! Vu comment s’est déroulé notre visite de l’île, vous vous doutez bien que nous n’en n’avons pas vu. On ne s’est pas éternisé sur l’île sachant que pour les jours suivants la même météo était annoncé.

Port Arthur – 1 jour

Port Arthur était un ancien bagne, il est donc possible de visiter la partie prison pour $39. Nous, nous avons préféré nous balader. Tout d’abord à Remarkable Cave, des falaises érodés où un couloir s’est formé.

Nous entamons ensuite une promenade d’environ 1h Waterfall Walk où se dresse devant nous des merveilles de la nature : Tasman Arch, Blowhole, Devils kitchen, Tesselated pavement et waterfall bay.

Freycinet National Park – 2 jours

Sur les routes nous croisons beaucoup de champs de vignes, nous faisons une halte pour déguster quelques vins au domaine de Freycinet. Après cette pause plaisir, nous arrivons au parc national, accueilli par des kangourous sur le parking. Nous choisissons une track Wineglass Bay/ Hazards Beach Circuit, 11km. Le début est raide, nous montons grâce à des escaliers de pierre nous menant à un superbe point de vue sur Wineglass Bay (et on aperçoit un bout de la baie de Hazards).

Nous continuons jusqu’à la fameuse plage de sable blanc et eau turquoise de Wineglass.

Après notre pose déjeuner nous reprenons la randonnée jusqu’à Hazard Beach, la plage est rempli d’algues mais l’eau est encore plus sublime. On ne résiste pas à faire un petit plouf, mais rapide, car l’eau est très froide ! Comme sur la plage précédente des rochers orangés contraste avec le décor. Sur notre chemin on croise des plages plus intimistes, des petits coins de paradis. La balade se poursuit sur les hauteurs nous permettant d’observer le bleu de la mer, puis nous nous enfonçons dans la forêt.

Le lendemain nous continuons notre exploration du parc avec un arrêt au Cape Tourville où se trouve un phare avec de jolie point de vue.

Un deuxième arrêt à Sleepy Bay où nous pouvons observer des falaises rouges.

Puis nous remontons la côte direction Friendly Beaches.

Le reste de la jounée nous avançons direction Bicheno, un village de pêcheur et observons son Blowhole (sans grand intérêt).

Bay Of Fires – 1 jour

On se dirige vers la « Baie de feu » où une balade entre mer turquoise et roche rouge nous attend. Un lieu sublimé par ces contraste de couleurs. Nous découvrons d’autres jolies plages sur la route et terminons la journée à lézarder sur Binnalong Bay.

Mount William et Sainte Columba falls – 1 jour

Nous partons au Mont William pour une balade de 1h, une ascension rapide qui n’a rien d’extraordinaire et la vue au sommet non plus car elle n’est pas totalement dégagé. Au moins on aura vu un échidné (sorte de gros hérisson).


On décide de bouger de coin et d’aller à St Columba Falls (on se rend compte qu’on a fait un détour, on aurait du commencer par la cascade). La route, serpenté et décoré de nombreuses grandes fougères nous mènent dans une Rainforest. Après 15 minutes de marche nous l’apercevons, une des plus haute cascade de Tasmanie.

Sur la route on croise une rivière bleu (nous avons oublié le nom…).

Launceston – 2 jours

Après quelques activités sans intérêts mais obligatoire (course, laver le van, lessive…) nous nous baladons dans le centre de la ville, plutôt vide (nous sommes dimanche) mais mignon avec ses bâtiments Victorien. On trouve également un jolie parc où se trouvent une famille de macaques (quel est l’intérêt?). On se balade ci et là avant de se rendre à un freecamp en dehors de la ville où se trouvent 2 cascades à découvrir.

Le lendemain nous allons au Cataract Gorge, non loin du centre ville. C’est un grand parc/réserve où il est possible de se baigner dans une piscine et dans l’eau de la rivière mais aussi d’effectuer plusieurs balades. Nous en faisons une de 2 km pour ensuite profiter de la piscine.

Narawntapu National Park – Jour 1

Un parc pour randonner et rencontrer des animaux. Nous choisissons le circuit Archers Knob qui nous plonge dans une forêt et nous mène jusqu’à un jolie point de vue. Au retour, nous empruntons une autre track qui nous fait traverser une immense plaine rempli de… caca de kangourous ! Haha. On voit aussi ces animaux qui évoluent tranquillement. Dans la forêt nous croisons également 2 serpents au venin mortel et pleins de petits wallabies.

Devonport – Jour 1

Retour à la case départ, là où nous sommes arrivés en ferry. Clairement on ne fera pas grand chose, balade, lessive, glandage… Demain nous prenons le ferry (9h de trajet) pour un retour sur le continent à Melbourne.

Pour dormir, nous avons majoritairement été dans des “free camps”, quelques camps sur donation et un camping à $7, toujours très agréable au milieu de la nature. A part pour les villes où il y a peu d’endroit gratuit, mais toujours des petites résidences ou parcs pour se poser discrètement.


Notre périple en Tasmanie est passé très vite et nous sommes heureux de l’avoir fait car c’est un état différent des autres. Sur cette « petite » île se côtoient différents décors : plages de rêves, forêts humides, paysages lunaires, montagne verdoyante, lacs étincelants et où la gastronomie a su se faire une place. Nos coups de cœur sont Craddle Mountain et Freycinet.

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 comments