Rotorua, la ville géothermique et les rapides de Warakei

Rotorua

On se rend bien compte que cette ville est une zone géothermique (une des plus actives de Nouvelle Zélande) de par son odeur omniprésente de souffre (ressemblant à de l’œuf pourri pour Drey et une odeur de pétard pour Tom. Nos amis Mélou et Romain nous avaient prévenus ahah).

Redwoods whakarewarewa Forest

 

Une foret qui couvre de nombreuses espèces d’arbres dont une partie avec de grand sequoias. Il comporte plusieurs balades, qui vont de 2 à 34km. Nous choisissons « la verte » : Quarry track (4,8km). Un moment relaxant à travers ses arbres gigantesques.

Moyennant finance (25$), la foret peut se visiter en hauteur, sur des passerelles, à travers les sequoias.

Pour l’anecdote, notre pneu arrière gauche n’a pas survécu à l’entrée dans les redwoods un beau trou de la taille dune pièce de 2$ (pourtant la route paraissait plus que praticable). Après un passage rapide chez un garagiste très aidant et un pneu changé en 10 mins nous reprenons la route.

Ohinemutu Village

Les livres touristiques nous invitent à visiter des villages Maories authentiques moyennant finance (évidemment !) mais ce ne sont en faite que des reproductions avec des mises en scènes (tenus vestimentaire, repas, artisanat… les Maories ne vivent plus comme ça depuis de nombreuses années). Nous sommes sceptiques sur cette “attraction”, nous préférons nous rendre dans un vrai village Maorie où il reste encore des lieux traditionnels (mélangeant vie moderne et tradition) dont le marae.

Wai o tapu thermal wonderland

Un site géothermique où nous pouvons y découvrir geyser, lacs de souffre et autres phénomènes géologiques. Malheureusement ce jour, la troisième partie du site (qui apparemment est la plus active d’après les panneaux) est fermée… (mais le prix du billet d’entrée lui reste au prix fort : 32,50$).
A part la « champagne pool » et le bain du diable qui sont plutôt impressionnants, le reste ne nous transcende pas tellement et c’est limite ennuyant. Nous apprenons même sur différents blogs que le geyser qui sort tous les matins à 10h15 précise n’est pas naturel mais provoqué par l’homme. A quoi bon? Pourtant tous les instagrammer digne de ce nom se réjouissent des lieux. Est ce une mode d’aimer à tout prix tous les lieux “instragrammables” ? Non, restons positif, ce sont simplement “les goûts et les couleurs” qui sont différents ! Et bien on ne doit pas être comme tout le monde. (Qu’on se rassure les différents blogs dénonçant le faux geyser partagent à peu près notre avis, on se sent moins seuls dans notre “rabat-joie attitude”).

Si vous passez dans le coin et que vous faite un tour pour vous faire votre propre avis, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé, peut-être apprécierez-vous plus que nous. Cela n’a pas été notre tassé de thé mais peut-être est ce du à la fermeture d’une des parties du parc ? Peut-être accompagné d’une guide expérimenté, cela rendrait les lieux plus intéressant pour nous?

Champagne pool

Le bain du diable

 

A côté des lieux, nous apercevons un panneau « Mud pool », intrigué nous nous y rendons. C’est un bassin de boue bouillant qui fait des bulles. Après la frustration de Wai o tapu, on se marre à la vue et au son de ces bulles qui pètent (oui il nous en faut peu !).

Wairakei

Plus au sud de Rotorua se trouve la ville de taupo, réputé pour ses activités extrêmes et son immense lac. Nous préférons plutot nous attardé à Warakei pour découvrir ses rapides et chutes d’eau.

Aratiatia rapids

Un barrage hydroélectrique se trouve à cet endroit. Nous décidons de nous installer sur le pont du milieu pour observer l’eau qui coule à flot lors de l’ouverture des vannes à 14h. (Autres horaires 10h, 12h et 16h). Jolie lieux.
C’est à cet endroit que les nains se font poursuivre dans leur tonneau par les elfes, puis par les orques dans le hobbit la désolation de smaug.

Huka falls

Une chute d’eau au débit impressionnant qui s’écoule d’une hauteur de 10 m.
Des spas naturels se trouve aussi dans le coin et c’est gratuit mais finalement nous ne nous sommes pas arrêté pour faire trempette car il y avait beaucoup de monde.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 comments